Le “bingue” – Episode 6 : L’hiver et la neige

Je suis dans  le bingue  depuis longtemps maintenant , en tout cas assez pour en connaitre les rouages de base. Mais un africain peut-il maîtriser les rouages du bingue quand il n’a jamais vu la neige et vécu l’hiver ?  La météo du bingue est riche en surprise les amis.

(Texte inspiré de faits réels vécus et/ou entendus) 🙂

 

1- L’hiver, ce n’est pas forcément la neige

Ici aussi, tout est mélangé. Il y a des hivers sans neige mais un point reste inchangé: la température baisse. Pour un enfant d’Adjamé comme moi, 15°C  même quand il y a du soleil: c’est déjà l’hiver. Donc fais-comme s’ils n’avaient rien dit  si tu entends que la température atteindre les -7°C et continue sur ta lancée: 2 chemises + 1 collant + 1 pantalon minimum ( en fonction du ressenti bien-sûr).  

Prépare-toi en conséquence et affûte tes armes : gloss de beurre de karité, lotion de beurre de karité, huile de beurre karité … mon ami , à la guerre comme à la guerre ! Que les anges du beurre de karité t’accompagnent !

 

2- Bingue + Neige = Bingue²

La neige en bingue est comme un second visa qui valide ton arrivée et ton immersion. Ça y est, tu es arrivé(e) , tu as vu , tu as vaincu . Désormais, le grade de binguiste hors hiérarchie t’est accordé peu importe la suite du parcours ! Alors n’oublie pas de prendre les photos sous la neige. Ça a sa valeur sur Facebook , crois-moi .

La neige en bingue est comme un second visa qui valide ton arrivée et ton immersion…Désormais, le grade de binguiste hors hiérarchie t’es accordé

3- Regarde la météo avant de sortir 

Tu aimes ta robe aux fines bretelles .  Tu veux “taper” le style avec ta culotte en pagne wax pour impressionner les gens. Collègue, regarde d’abord la météo ! Malgré ta détermination et ton fort désir de monter ton africanité sous son plus beau jour,  la neige  (et/ou le froid) va te faire changer d’avis. Rassure-toi, le bingue n’a rien contre toi 😀 (parole d’un aîné aguerri par les multiples hivers). C’est juste qu’en hiver, on oublie le style, et on s’habille s’engouffre dans tout ce qu’on trouve de chaud avant de sortir .

3- Les talons, botillons, “mocasses”, paires de marque etc, tu oublieras 

Sinon tu vas prendre dêbê* : il n’y a pas d’autre explication plus claire que celle-ci. En bingue, il y a ce truc qu’on appelle le verglas ! Pour te le résumer, c’est un mélange complexe en glissade et agilité. Ne crois surtout pas que c’est parce que tu viens d’arriver que tu es le seul à tomber : même les anciens binguistes ont déjà glissé au moins une fois. Tout le monde est en équilibre et marche douuuuucement :  un pas à la fois ! Et en bottes .

Voici un autre conseil qui te sauvera certainement la vie :

On ne coure pas quand il y a du verglas.

N’oublie jamais parce que les plus téméraires sont encore en train de se faire masser.

 

Lexique

*prendre dêbê: tomber, faire une chute, s’écrouler de tout son long ( j’accumule les synonymes pour que tu prennes toute la mesure de la chose)

This Post Has Been Viewed 97 Times

1 Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>