27 ans et des poussières

Nouvel âge , nouveau pays : nouvelles orientations ! Repartir de zéro à 27 ans me semble un vrai voyage. Et dire que j’ai encore du chemin à parcourir.

Le 06 Avril dernier, je fêtai mes 27 ans! Désolée de ne pas avoir sauté de joie ici.

J’ai d’abord commencé par être triste. La raison: mon parcours et mon statut actuel. Loin de moi l’idée de ne pas paraître humble car je suis bien consciente de la chance et la grâce que j’ai. Pourtant ma tristesse venait plutôt de ma situation à cet instant précis. Après avoir travaillé, voyagé, gagné des prix dont je suis extrêmement fière: je me retrouve à l’école. Excellent point si ce n’est la frustration primaire que cela suscite surtout dans un établissement où la concurrence est le maitre mot.

C’était blasant d’être la première chez moi et de paraître la dernière parce que je ne comprenais rien 😀 . L’expérience fut “douloureuse” LOL .  Moi d’habitude si bavarde devenue timide presque silencieuse, bafouillant ou cherchant mes mots pour m’exprimer ou poser une simple question. En un mot, dépaysée comme jamais. Rien ne valait de préciser que je préparais ma 2ème année de thèse dans un lointain pays ou que j’étais calée sur de nombreux sujets. Il fallait juste maitriser le “boualo*“,  connaître par coeur, trouver les réponses exactes aux statistiques etc .  ( Qui m’a envoyé ici ? ) 🙂

Apprendre, j’avais presqu’oublié. Dans le cycle qui consiste à appliquer ce qu’on sait déjà , parfois on n’a plus envie ou on a plutôt la paresse d’aller plus loin ; de sortir de son élément. On lit des magazines spécialisés tout en recherchant le sens des concepts nouveaux et hop on sait !  Par contre, reprendre de zéro est un tout autre parcours : on casse parfois pour refaire. Et cela ne se fait pas sans chocs émotionnels ou frustrations. La honte se hasarde même à pointer son nez.

“Toi grande comme ça, devant les enfants là et puis tu connais pas: LA HONTE !

Puis j’ai (re)commencé à sourire parce que je sortais enfin de ma zone de confort. Et surtout parce que j’avais peut-être une nouvelle occasion de faire de ami-ami avec les maths 😉

Je crois que je commence depuis à savourer mes 27 ans (que je ne fais pas il paraît :D). Je me sens prête à faire de nouveaux exploits même si j’ai l’impression que le temps passe trois fois plus vite que la norme. Certes, je m’exprime encore assez peu en classe et avec les autres (histoire de bien trouver mes mots) mais je suis heureuse de repartir à l’école même si je suis la plus “vieille” de la classe.

Dans de prochains articles, je vous expliquerais peut-être mes bévues ( si je finis de m’en offusquer  et d’en rire moi-même).  Mais en attendant , je me suis donnée jusqu’à fin 2017 pour savourer cette nouvelle chance et ces nouvelles portes ouvertes pour mon parcours.

Alors j’attends toujours les cadeaux et n’oubliez pas de continuer à me souhaiter un Joyeux Anniversaire.  😉

Bisous.

*boualo : connaître par coeur

This Post Has Been Viewed 209 Times

1 Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>