Et vous quel genre d’ami(e) êtes-vous ?

L’année 2019 va débuter avec des tonnes de nouvelles résolutions, c’est connu. Et dans celles-ci, reviendront très probablement les résolutions liées à l’amitié : me centrer sur les personnes qui m’aiment, connaitre mes vrais amis, passer plus de moments avec mes amis etc. Mais avant de prendre des résolutions, il faudrait peut-être savoir le type d’ami que nous sommes pour les autres. 😉

Je suis du style à considérer que mon ami(e) ne peut pas être l’ami(e) d’un autre … Oui, je sais que cela peut paraitre égoïste mais je suis restée calée au temps de Cendrillon ou de la Fée Clochette. J’ai même été récemment “diagnostisqué” personne qui aurait besoin d’amis pour vivre… Pourtant, il n’en est rien. Pour moi en vrai, un ami meilleur ou pire soit-il :

      –  vous donnera ce qu’il peut (ou veut bien) vous donner en termes d’attention, d’affection ou d’intérêt

       – vous décevra parfois mais cela ne devrait pas remettre en question sa loyauté (sauf erreur grave et avérée)

       – ne vous dira pas (totalement) tout parce que chaque être a sa part d’ombre

 

Photo par Hian Oliveira sur Unsplash

Alors je m’efforce dans la mesure du possible d’accepter les gens comme ils sont et surtout avec ce qu’ils me donnent parce que la vie n’est (évidemment) pas toujours rose pour tout le monde. J’essaie de prendre des nouvelles, de tenter la causerie, d’essayer de faire rire et d’être disponible. Ce n’est pas toujours un succès, j’ai parfois le coeur brisé par des réactions ou des actes de personnes que j’apprécie. Pourtant, je me couche avec le sentiment d’avoir essayé d’être plus proche des personnes que j’affectionne. Quoi de plus normal !

Personnellement, j’apprends encore à faire la distinction entre ami, camarade et connaissance. Au fil du temps, cela s’est avéré essentiel si je voulais maintenir un minimum de stabilité émotionnelle. Et bien vite, certaines personnes ont changé de catégorie. Ce n’est pas une question de fidélité ou de loyauté : c’est juste que le temps et la distance ont des effets révélateurs et/ou dévastateurs. Nous avons tous déjà été confronté à quelques histoires et situations qui nous ont sérieusement fait réévaluer notre définition de l’amitié. Moi, j’en ai tiré 4 types d’amis:

   1. L’ami ponctuel 

Vous la connaissez sûrement, cette personne que vous ne voyez ou n’entendez pas toujours. Comme un ex, la joie et l’enthousiasme reviennent très facilement. Elle est comme en mission dans vos sentiments.  Les retrouvailles sont toujours superbes. Mais une fois cette rencontre (ponctuelle) passée, plus de nouvelles ni de contacts de sa part jusqu’à la prochaine occasion. 

    2. L’ami silencieux (parfois fort religieux en bonus)

C’est l’ami qui se veut le moins dérangeant possible. Si vous attendez qu’il vous parle, ce n’est pas gagné. Il est prêt à vous écouter des heures et pendant des jours mais parlera peu.  Pas parce qu’il ne souffre pas ou n’a pas de sentiments mais simplement parce qu’il ne perçoit pas chez vous la même attention et la force qu’il met à vous écouter. C’est la personne vers laquelle vous vous épanchez pour expliquer une affaire, un souci sans le risque d’être jugé, celui ou celle qui acquiescera quand il le faut pour vous soulager. Ah celui-là, c’est le privilégié pour les problèmes. Vous courez vous allonger dans ses bras pour trouver une prière, une solution ou un réconfort à ce que vous traversez. S’il connaît le Rosaire, le Coran et la Bible par coeur, il se fera une joie de jeûner et prier avec vous.  Vous vous plaindrez généralement de ne pas l’entendre parler de lui ou de ne pas partager ce qu’il vit mais : avez-vous au moins essayé de comprendre comment il fonctionne?

   3. L’ami “people”

Il est ami à tout le monde. Vous n’êtes qu’un ami de plus dans son carnet d’adresses d’amis. Ayant le contact très facile, il attire tout le monde et ce n’est pas vraiment de sa faute: son enthousiasme est contagieux. Alors parfois, vous avez l’impression de ne pas être son ami, juste quelqu’un qu’il connait ou apprécie pendant que vous lui vouez une vraie affection. 

   4. L’ami-frère

Je l’appelle aussi l’ami-fiancé parce qu’on a l’impression de voir un couple. L’ami qui est presque connu comme votre frère, votre jumeau. Vous êtes quasiment inséparables et vous comprenez d’un simple clin d’oeil. C’est celui qui est prêt à beaucoup pour que vous alliez bien, n’hésite pas à casser sa tirelire ou à donner de son temps pour vous, sait déceler ce qui ne vous convient pas, vous dira que vous allez vous casser la gueule et face à qui vous n’aurez jamais peur d’être jugé. Il prend la forme de Jésus ou Dieu pour certains ou d’un simple humain pour d’autres. 

 

Au final, nous sommes tous pour quelqu’un l’un de ces 4 amis ou les 4 à la fois (que sais-je !) avec le lot de déceptions qui va avec ; cela parfois sans le vouloir ou le savoir.

Alors si pour 2019, on essayait d’être de meilleurs amis, plus constants, plus présents. Rien ne dit que la chose sera facile car nos propres priorités nous absorbent mais si on essayait juste pour commencer. Après, si cela ne fonctionne pas, on aura essayé et on pourra au moins être fier de rayer cette résolution de notre liste. 

This Post Has Been Viewed 37 Times

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.